Le Cinquième Éléphant

Oui. Je parle encore de ce cher Terry Pratchett. Je ne me voyais pas commencer mon reading challenge avec un autre auteur, je l’avoue. Avant de parler du livre en lui-même, je voudrais dire quelques mots sur mon choix de lecture.

https://i0.wp.com/www.terrypratchett.fr/img/books/tome24_b.jpgEn m’intéressant de plus près aux Annales du Disque-Monde, j’ai découvert la façon dont cette fresque romanesque est conçue, c’est-à-dire découpée en cycle qui s’axent autour de certains thèmes ou aspect de la cité d’Ankh-Morpork. Donc pour choisir mes prochaines lectures pratchettesques, j’ai décidé de terminer le cycle du Guet qui tourne donc autour … attention suspens … du Guet de Nuit. Voilà, voilà. Je vous met le guide de lecture des Annales du Disque-Monde au bout de l’article. Pour en terminer avec ce choix, je précise que je ne m’impose pas de lire le cycle dans l’ordre, d’abord parce que ce n’est pas forcément dérangeant, et que si je voulais lire le cycle dans l’ordre je devrais commander les romans sur internet … ce qui ne me met pas spécialement en joie, étant donné que je vais forcément chez un libraire pour acheter mes livres. Sérieusement, allez voir des vraies personnes qui vous donneront des conseils, c’est plus sympa !

Bref, le pitch ! Pour résumer, c’est le gros, gros bordel (pour changer) dans le Disque-Monde. Alors que les Nains s’apprêtent à couronner un nouveau roi d’Uberwald, contrée lointaine bien flippante, les loups-garous du même pays préparent un coup d’Etat. Au milieu de tout ça, le commissaire Sam Vimaire est envoyé en Uberwald pour jouer les « ambassadeurs » (spoiler, il est très mauvais dans ce rôle mais on l’aime quand même) et pour assister au couronnement. Vous vous en doutez, la situation va plus ou moins (totalement) partir en live.

Si j’avais adoré les deux derniers romans de Pratchett que j’ai lu, je crois que je vais avoir du mal à trouver un mot au dessus pour décrire celui-ci. C’est sans conteste un des meilleurs bouquins que j’ai pu lire ces derniers temps, à la fois dynamique, percutant et épique. Le cinquième éléphant est différent des autres romans car l’action se déroule en grande partie loin d’Ankh-Morpork et ça change tout. En effet on se sent, tout comme Sam Vimaire, loin des sentiers battus de la première à la dernière page ! Les personnages, loin de leur repères, évoluent tous et se montrent sous un jour nouveau, se lient, se déchirent, se perdent …

Enfin et surtout j’ai retrouvé dans ce roman le style drôle et percutant de Pratchett mis au service d’une histoire qui relèverait presque de l’épopée, teintée de mystères et de belles notes d’humour, le tout pour mon plus grand plaisir ! C’est un bouquin qui m’a tenue en haleine pendant quelques semaines, et m’en détacher a été de plus en plus dur à chaque fois. Si vous ne vous en doutiez pas encore … Je vous recommande grandement de courir chez votre libraire pour piocher dans le rayon fantasy ce roman !

guide-de-lecture-disque-monde-2-1-fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s