Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

Je préfère vous prévenir tout de suite, cet article va vous faire déprimer, tout comme la série dont je m’apprête à vous parler.

desastreuses-aventures-orphelins-baudelaire-netflix

Il y a des bouquins qu’on lit entre deux rayons d’une bibliothèque ou du CDI de son lycée, discrètement, comme si l’on se plongeait dans l’histoire d’une société secrète, révélée seulement à des initiés … et Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire en fait partie. Si vous vous attendez à un conte réjouissant, éteignez vos télés, vous risquez d’être déçus !

J’ai lu il y a quelques années les premiers tome de la saga de Lemony Snicket – alias Daniel Handler – et j’avais été vraiment transportée par cette narration différente de ce que j’avais pu voir jusque là. Les personnages de Violette, Klaus et Prunille sont vraiment très attachants (ce qui signifie ici « qui vous captivent par leur caractère étonnant ») et je me souviens avoir été franchement déçue que le CDI de mon lycée n’aie pas tous les tomes de la saga. Par contre nous avions une dizaine d’éditions de chaque pièce de théâtre de Molière. Fichu Molière.

lemony0001.jpg

Mais quand j’ai découvert l’adaptation cinéma de la saga qui avait été réalisée en 2004, avec Jim Carrey dans le rôle du comte Olaf j’avais été … désappointée et déçue. J’ai eu l’impression de revoir des gens marcher sur des sagas emblématiques comme ça été fait avec Harry Potter. Tout le côté tragicomique de l’œuvre de Lemony Snicket y a été maché et recraché sans aucun bon goût ou en tous cas très peu de délicatesse, transformant ce qui fait le charme de ces livres en running gag bien lourd, avec Jim Carrey au milieu pour faire joli. Oui, j’ai vraiment détesté ce film.

Alors vous imaginez bien que quand Netflix nous dit « coucou, Les désastreuses aventures des Orphelins de Baudelaire, Neil Patrick Harris, 13 novembre. », bah j’ai failli tomber de ma chaise.

Et puis quand le jour J est arrivé et que j’ai lancé le premier épisode … Je suis tombée de ma chaise. Qu’on se le dise, TOUT est là : un narrateur génial, du tragique à souhait, les orphelins bien interprétés et un comte Olaf qui déchire tout. Le casting est réussi, l’histoire incroyablement bien adaptée et Neil Patrick Harris est génial. J’ai beau chercher un point négatif à cette série, je n’en trouve pas, ce qui est plutôt rare avec moi. Avec huit épisodes pour cette première saison, la série prend le temps de s’attarder sur les différents tomes de la saga, puisqu’on a deux épisodes par tome. J’ai vraiment eu le sentiment de relire les romans, tant au niveau du scénario que des décors, qui sont complètement dingues ! Sans compter que le générique est parfait, autant en VO qu’en VF. Parce que oui, la version française est étonnement bien doublée.

Enfin, je ne sais pas vraiment pourquoi (peut-être est-ce à cause de la présence de NP Harris), mais la mise en scène m’a beaucoup fait penser à Dr Horrible, une web-série délirante, mélange entre une comédie musicale et un comics de super-héros.

que-vaut-l-adaptation-des-desastreuses-aventures-des-orphelins-baudelaire-de-netflix

Que dire d’autre si ce n’est vous conseiller grandement de regarder Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire sur Netflix ? J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à commenter pour me dire ce que vous avez pensé de la série, ce qui vous a plu ou non … En attendant un prochain article, je vous dis à bientôt sur le blog !

Publicités

Une réflexion sur “Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s