Lone Ranger : nanar revival

Un film avec Johnny Depp, un western de surcroit … Qu’est-ce qui pouvait mal se passer ? Après visionnage, ma réponse est : absolument tout !

Je vous avoue qu’au début j’étais pas mal dans la hype, mais ça n’a pas duré longtemps. Par où commencer ? Déjà un scénario brouillon, écrit avec … enfin vous voyez l’idée. Concrètement, et si j’ai bien compris, c’est un remake (passablement nul) d’un film des années 1980. Mais faire un remake, ça ne veut pas forcément dire prendre le scénario du film original, l’arroser d’humour potache, de scène vaguement badass et faire comme si tout allait bien. Un bon remake, pour moi, c’est avant tout apporter de la nouveauté pertinente en termes d’écriture, de technique … Ah non pardon, ils ont ramené Johnny Depp, j’ai rien dit.

Plus le film avançait et plus le mot « nanar » s’est imposé à moi. Parce que d’un côté, j’ai eu l’impression qu’il y a un peu de bonne volonté dans le bordel, mais d’un autre côté je pouvais m’imaginer l’équipe de tournage en train de se marrer comme des cons en se disant « comment ils vont s’emmerder les gens qui vont venir mater ça ! »

Sincèrement, qui ose reprendre presque entièrement une des scènes mythiques de Il était une fois dans l’Ouest, et même une partie du thème musical de ce film mythique pour faire semblant de donner un peu de substance à un film comme ça ? Oui, j’ai failli hurler de rage devant mon écran. Une minute de silence pour Sergio Leone qui a du se retourner dans sa tombe plus d’une fois. J’ose à peine parler de la dernière demi-heure du film qui ressemble à un hommage disons … maladroit de Tex Avery, qui tire en longueur.

Enfin, ça aurait pu être pire … Ah non attendez ! Mention spéciale au jeu d’une bonne partie des acteurs qui semblent n’en avoir absolument plus rien à battre de rien. Bon après, ils ont dû bien se marrer en tournant, vu les répliques bien nanardesques et l’histoire générale qui part en cacahuète, mais bon.

Voilà. Un nanar, c’est encore possible, et c’est produit par … ah. Disney. Bon. Hum.

On se dit à bientôt dans un prochain article !

Publicités

Une réflexion sur “Lone Ranger : nanar revival

  1. patatedestenebres dit :

    Tu es durs quand même, le Johnny, il a dit qu’il voulait faire des films pour ses gamins, c’est pour ça qu’il se déguise tout le temps et n’a plus qu’une seule expression 😦
    Voilà un acteur qui m’a passé l’envie de visionner tous les films au générique desquels je vois son nom, et quand il s’agit du combo Depp/ Burton, alors là, mes yeux saignent et je prie devant mon poster de Christian Clavier, acteur ultime s’il en est… 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s